Panier

Press Enter / Return pour lancer la recherche.

[ Paysans : travailleurs essentiels. Vraiment ? ]

Ceci est un extrait de mon plan de cultures pour 2021. Chaque ligne de couleur correspond à une culture. Faire coïncider chaque ligne au bon endroit, sur la bonne longueur de temps, au bon moment, en tenant compte de la saisonnalité de chaque variété, de la météo, des rotations nécessaires au bon maintien de la qualité du sol, mais aussi des souhaits des clients professionnels et particuliers, relève d’un véritable casse-tête quotidien qui suscite déjà en temps normal quelques sueurs froides.Mais cette année, les dés sont biaisés.Si j’ai l’habitude de composer avec des (im)probabilités, aujourd’hui il y a trop d’inconnues […]

Lire la suite

Bref…

J’aurais pu vous parler de l’odeur d’hydrocarbure d’un pneu chauffé à blanc qui aurait avalé le bitume trop rapidement, des astres qui ont allumé la mèche et éteint la flamme, de l’aube du 3ème confinement, ou encore de certains restaurants qui ouvrent clandestinement.Mais j’ai préféré vous montrer une photo de mon chat, le poil soyeux, le regard droit, au moins, lui, sait où il va.

Lire la suite

Patate douce

Alors que l’automne s’estompe avec pudeur, l’hiver nous invite en douceur à ne pas stratifier nos cœurs.On pourrait penser cette saison « morte », je n’en connais pas de plus forte. Les premières gelées viennent nous heurter, sous l’effet du givre et de la glace, feuilles et fanes fléchissent en surface.Les racines ont la part belle, elles mènent avec audace une lutte souterraine pour l’espace. L’espace, non pas comme un vide à combler, ou une absence à prendre, mais comme un lieu à habiter et une place à rendre. Chaque année la puissance de cette vitalité en dormance nous berce […]

Lire la suite

De nouvelles mémoires

Point À la ligne (bis repetita). Extraire les graines, non pas comme on ôterait la vie, mais inversement, comme on la porterait plus loin, plus longtemps.Adapter une variété, d’une contrée à une autre, de la montagne à la plaine. Différente, mais toujours la même.Ici, oscille le berceau de notre terroir, pour nourrir de nouvelles mémoires.

Lire la suite

[ Le melon, c’est de saison ? ]

Je crois qu’il est révolu le temps où l’on suivait des calendriers pour cultiver, où l’on laissait les dates nous happer. Aujourd’hui, les saisonnalités ne sont plus aussi clairement délimitées. Elles nous portent vers des horizons moins clairs, peut-être plus éphémères, mais elles nous ouvrent aussi la voie d‘expériences culturales supplémentaires qui éclaireront de nouveaux possibles culinaires.Bien sûr, je parle ici d’une saisonnalité qui ne serait pas brusquée, qui ne serait pas masquée, d’une saisonnalité sans serre chauffée ou tout autre procédé qui ne serait pas naturel. En y regardant de plus près, élever des légumes, c’est finalement très semblable […]

Lire la suite

Visite à La Paonnerie

Quand vigneronnes et maraîchère se rencontrent, on boit du chenin, on parle agriculture naturelle et biodynamie.Un bel échange au Domaine La Paonnerie avec Marie Carroget et Elodie Louchez , entre artisanes passionnées. On se rend compte que nos problématiques sont souvent les mêmes et que nos expériences respectives sont complémentaires. #girlpower

Lire la suite

C’est quoi une vie d’Homme ?

« C’est quoi une vie d’Homme ? C’est le combat de l’ombre et de la lumière – C’est une lutte entre l’espoir et le désespoir, entre la lucidité et la ferveur… Je suis du côté de l’espérance, mais d’une espérance conquise, lucide, hors de toute naïveté. » Aimé Césaire

Lire la suite

À l’horizon du soir

Pendant ce confinement/déconfinement, je n’ai pas été très loquace. Tout ce que j’avais à dire, je l’ai écrit, énoncé, en long, en marge et avec mes travers, dans ma dernière vidéo.Ça a plu ou pas. Ça a inspiré certains, exaspérer d’autres, mais ce n’est pas très grave, car ce n’est pas important.  L’important, c’est où nous en sommes aujourd’hui et qui nous serons demain. Autant vous dire tout de suite, que je n’ai pas eu besoin d’une pandémie pour respecter les hôtesses de caisse, parce que pendant 8 ans, j’en étais une.Pendant 8 ans, j’ai croisé des gens respectueux de ce métier […]

Lire la suite

Si tu crois encore qu’on peut sauver notre étoile

Entre les étoiles rouges et les étoiles vertes, je ne sais pas si vos chères étoiles sont durables, ni si elles vont durer, mais je sais ce que j’endure pour contribuer à les faire briller ou tenter de vous les faire décrocher. Moi, comme beaucoup de producteurs, éleveurs, artisans, pêcheurs, vignerons, comme toutes celles et tous ceux qui passons nos journées sous le soleil brûlant des après-midi fiévreux ou au cœur des vents glacés aux élans tempétueux, n’avons pour seule étoile pour nous guider, que celle du Berger. Non pas que ce soit un souci, notre vie nous l’avons choisie.Notre métier […]

Lire la suite