Lundi 16 septembre, 12H40 : Je monte sur la Grande Scène d’Omnivore aux côtés de Sugio Yamaguchi chef du restaurant Botanique. J’ai des trémolos dans la voix et les jambes qui tremblent un peu, mais heureusement l’enthousiasme et la bienveillance de Boris Coridian ont vite fait de me mettre à l’aise

Voilà quelques temps que Sugio m’avait demandé de monter sur la Grande Scène avec lui, quelques temps que je me posais des questions, quelques temps que je me disais : la grande scène d’Omnivore foulée par tant de grands noms de la gastronomie et moi au milieu de tout ça. Mais je pars du principe que lorsqu’on vous donne la parole, il faut la prendre.

Sugio Yamaguchi on stage at the Omnivore Food Festival 2020 at the Parc Floral de Paris. Paris, France – September 14, 2020. Photograph by Julie Limont / Hans Lucas. Sugio Yamagochi sur scene au Omnivore Food Festival 2020 au Parc Floral de Paris. Paris, France – 14 Septembre 2020. Photographie de Julie Limont / Hans Lucas.

Avec Sugio, il faut le dire, notre lien va au delà de celui qui unit un chef et un producteur : nos engagements respectifs pour la nature font que notre relation va au delà d’une simple relation marchande.Dès qu’il le peut, Sugio vient dans mes champs, en famille, pour comprendre les légumes, leur façon de pousser, du semis à la récolte.
Je ne connais aucun autre chef qui ait cette sensibilité si particulière pour le végétal, cette connexion si singulière au vivant et c’est ce que j’ai tenté d’expliquer au public venu nombreux pour le regarder réaliser l’un de ses plats signature : sa tartelette aux légumes. Sa tartelette aux légumes est à l’image de la nature et de ce que l’on trouve dans les champs.

Un plat évolutif qui est complètement représentatif de la saisonnalité bien qu’il soit réalisé tout au long de l’année. Il est l’exemple parfait du plat qui s’adapte aux produits et non l’inverse : il varie de jour en jour selon les légumes arrivés à maturité.Sa tartelette, véritable ode à la nature, n’a pas laissé le public indifférent qui, lorsque Sugio finit par en couper une part, esquissant ainsi les différentes couches colorées de légumes, ne peut retenir un « wouah ! » admiratif.
Merci Sugio de m’avoir permise de parler de mon métier, de mes légumes sur cette scène mythique et bravo pour ta prestation à l’image à la fois de ton humilité et de ton talent. C’était un moment unique qui me restera longtemps en mémoire.

voir Mon Omnivore 1/4