Un an, si peu de temps, cette mesure cyclique où tout meurt et renaît, comme un présent. 
Tout est semblable et pourtant chaque fois différent.

Un an, quatre saisons jamais très claires dont les contours ambigus ont su éprouver mes terres.

2019. 12 mois de doutes, 12 mois de lutte, 12 mois d’une année trop longue qui m’aura laissée sans voix, mais dont j’aurai conservé le sourire calme et serein de celle qui connaît son chemin.
Oser garder le regard droit et la tête haute, jusqu’au fond de mes bottes.

2020. Je ne sais pas de quoi sera fait demain, dans quel contexte économique, social, climatique il nous faudra lutter, mais ma lutte sera la même : je donnerai toute ma voix pour défendre le combat d’une alimentation plus saine dont le goût serait la clef de voûte.

Je ne vous souhaite pas une année d’espérances permises, je vous souhaite une année d’audaces qui se concrétisent. 
Je ne vous souhaite pas d’imaginer, je vous souhaite d’entreprendre.

Je vous souhaite le goût de l’autre, je vous souhaite de vous nourrir l’esprit plus que la raison, je vous souhaite la passion.

Bonne année à toutes, tous.