[Carte postale from la capitale !!]d’il y a une semaine, mais la Poste ce n’est plus ce que c’était !

Amis de Paris me voici,

          

Peu commun, je quitte la commune et voici la fermière sur les chemins de fer avec ma valise, mon sac à dos légumystique et le trouillomètre à zéro.

De bonne heure et de bonne humeur, j’investis la capitale, enfin, dire que je suis à tâtons le flot de personnes devant moi serait plus juste… après tout, ils ont l’air de savoir où ils vont, eux 😁

Lorsque soudain, bravant les dangers et pourfendant la foule, surgit Celia à ma rescousse ! Il faut dire que la fermière n’était pas peu fière de son escorte particulière. 😉
Direction Ferrandi Paris, l’école française de gastronomie & de management hôtelier, c’est parti !
Le lieu est élégant, studieux, grandiose. Je mesure ma chance d’entrer dans un tel endroit. 😊

Dans le cadre de la signature de la charte de Saisonnalité, nous voilà une poignée de producteurs invités par le Restaurant de Qualité – Collège Culinaire de France (Claire Poirrier , Emmanuel Volle, Bernard Benêt Moity, Virginie Taupenot, Nicolas Tanguy et Arnaud d’Ah la vache) devant les élèves de cette école prestigieuse à parler de nos métiers, nos passions, à parler de nos vies pour expliquer que derrière chaque produit de qualité il y a une histoire, que si on ne comprend pas un peu cette histoire, on ne peut pas comprendre le produit .

Pour m’accompagner et évoquer la relation chef-producteur, j’avais invité le chef parisien Vincent Crepel (Restaurant Porte12). Avec les chefs Stéphane Jego et Francois Gagnaire, ils ont souligné l’importance de la saisonnalité.

Et ce fut à mon tour de présenter ma Ferme, je retiens mon souffle et je me lance, puis je réalise très vite qu’il faut songer à respirer 😂.
J’explique que l’exception ne connaît pas de règles et que seule la force du lien entre chef et producteur permet d’obtenir le meilleur de chaque produit.
Finalement je ne m’en tire pas si mal,
Faut dire, j’avais quand même vachement bien bossé en amont sur ma présentation 😁(Auto-Lancé de fleurs avec arabesque 💐)
Pour ceux que cela intéresse, je mettrai mon texte de présentation à disposition.

Après une dégustation des produits et un repas « à la bonne franquette » qui tenait tout de même plus du menu gastronomique, le tout orchestré par Stephane Gabrielly, nous étions partis pour une visite guidée de l’école.

Rigueur et passion se lisent dans les gestes fluides et précis de ces futurs chefs.
Les salles de cours sont plutôt très classes (tu l’as ?), ici les pianos composent l’excellence (celle-là aussi ?).


Nous fûmes invités au dîner du soir, un moment convivial et savoureux autour de nos produits, qui nous nourrît et le corps et l’esprit.




L’agneau exceptionnel d’Emmanuel et les légumes de La Ferme d’Artaud se mariaient à la perfection pour un plat aux petits oignons… avec des petits pois.😁


(Double lancé de fleurs avec salto avant. 😂💐💐)
Bon, les autres étaient très bien aussi, hein ! 😉


De belles rencontres et de nouvelles amitiés entre producteurs sont nées, nous rendant chacun plus riche dans nos expériences respectives.

C’est donc les papilles bien éveillées et le cœur plein que j’ai repris le train.

déjà la fin de cette belle parenthèse parisienne, prochaine destination : L.A. !
(Loire Atlantique 😁)

Bisous-bécots les Parigots et à bientôt !