Des légumes pour le Reffetorio

Quand un colis part de la Ferme, c’est toujours un moment particulier. Pourtant hier, c’était une émotion différente, car j’ai fait partir mon premier colis pour le restaurant Français qui a le plus d’étoiles : le Refettorio Paris

Alors, oubliez les Guides, vous n’y trouverez pas son nom, même s’il a été créé par l’un des plus grands chefs au monde : Massimo Bottura et que les chefs étoilés se succèdent dans ce restaurant dont le décor a été pensé par l’artiste @JR, dans la crypte de l’Eglise de la Madeleine.

Pour ceux qui ne connaissent pas, Le Refettorio, c’est un restaurant solidaire qui propose des repas gastronomiques gratuits aux personnes en situation d’exclusion.

Grâce au Restaurant de Qualité – Collège Culinaire de France, j’ai été mis en contact avec Maxime Bonnabry Duval, chef résident, afin de voir comment je pouvais apporter ma contribution à ce restaurant cher à mon cœur.
Après quelque échanges avec Maxime, le premier colis est parti hier, mais ce ne sera pas le dernier, puisque grâce au soutien logistique de Pourdebon qui prend en charge les frais d’enlèvement à la Ferme et de transport, des colis partiront chaque fois que possible de La Ferme d’Artaud.

Alors bien sûr, quelques dizaines de kilos, ce n’est pas grand-chose, presque rien, comparés aux dizaines de milliers de personnes qui ne peuvent pas se nourrir décemment.
Pourtant, si nous sommes des dizaines, des centaines, puis des milliers à donner un peu, cela devient beaucoup.

Ensemble, nous tous, artisans producteurs, nous avons ce pouvoir-là de changer le monde à travers nos savoir-faire et nos convictions pour une alimentation plus saine.

Je suis vraiment heureuse et fière d’apporter ma petite pierre à cet édifice, car Le Refettorio c’est aussi un peu de moi.
Parce que moi aussi, j’aurais pu me retrouver à la table de ce restaurant, si un soir d’automne, une porte ne s’était pas ouverte pour m’accueillir, me donner ma chance, me dire que je n’étais pas rien : me redonner ma dignité.

Ensemble, soyons des dizaines, des centaines, puis des milliers !

Allez, chiche, on aime, on partage et on devient des #producteursolidaires ! 🙏