Juillet S’efface

Juillet s’efface. Reste sa trace, son brasier, feuilles desséchées, plaines désertiques, carbonisées. Finie la musique. Dans son sillon, août se dessine, les traits tirés, le moment se précise, les ressources s’amenuisent. La larme au bord de la veine, les yeux pleins de peine, nous y voilà, à façonner à la sueur nos érosions intérieures. Reste […]

Read more